(Style) On peut se réinventer un look


« T’as d’beaux yeux, tu sais » roucoulait Gabin à la belle Michèle Morgan, avant que celle-ci ne susurre : « embrasse-moi ». Aujourd’hui, 75 ans plus tard, que donnerait cette scène ? Choisissez votre look, réinventez ce baiser et faites fondre votre dulcinée.

Streetwear.
Vous avez moins de 25 ans. Adieu le Stetson, bonjour la casquette.  Vous affichez un look urbain. Casque sur les oreilles, sweat à capuche, pantalons larges, vous véhiculez l’image du gars détaché. Avant d’embrasser l’élue, tournez la visière et montrez le tatouage qui vous dévore le bras, symbole de votre rébellion. Un baiser goulu confirmera votre image vestimentaire.

Preppy
Pantalons Chino, chemise Oxford  et mocassins : style BCBG, tendance sportswear. Vous arborez parfois une cravate colorée. Un style que vous cultivez au boulot comme en vacances. Le jour J, faites visiter à votre GF votre ancien campus, dont votre veste porte le logo. Nostalgique, vous approchez vos lèvres de celles de votre proie, sûr de votre haleine mentholée. Sensualité au programme. Avec un zeste de cynisme.

Costume & cravate
Classe. Mais pas classique. Vous ôtez votre veste – cintrée - pour la prêter à l’élue frissonnante. Bien sûr, vous ne fermez que le bouton central, esthétique oblige. Vous restez dandy jusqu’aux orteils. Orteils, en l’occurrence, cachés sous des chaussettes sombres à leur tour enfermées dans une paire de chaussures italiennes. Vous étreignez votre amoureuse. Et, au goût de vos lèvres, elle sent l’homme épanoui, puissant, conjuguant vie professionnelle et personnelle. Elle se libère de l’étreinte et regarde votre cravate, unie. Il lui tarde de desserrer le nœud. Pour vous soulager.

Hipster
« T’as d’beaux yeux, tu sais »… « Et toi de belles moustaches » pourrait répliquer votre promise. Hipster vous êtes, hipster vous signez. Vous revendiquez le côté décalé avec un look savamment recherché. Votre crédo : fripes, tatouage. Dans vos bras, votre belle se sent unique, à l’image de votre look. Lunettes épaisses, chapka, les Seventies au 21ème siècle avec des couleurs dis-harmonieuses. Une injure au bon goût pour les puristes. Alors que vous vous penchez pour embrasser votre poupée (en chiffon écossais), vous espérez, bien sûr, être vu de tous.

On vous a fait sourire? C'était le but! Allez, ce n'est pas parce qu'on galère qu'on doit oublier son apparence. 




Share on Google Plus
    Commentaires

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire